Etudier en Allemagne

Etudes en Allemagne

Partir étudier en Allemagne

Qualité du système éducatif, internationalisation croissante des cursus ou encore marché de l’emploi attractif sont autant d’atouts qui expliquent l’engouement des étudiants venus de tous horizons pour l’Allemagne.

Si vous aussi vous souhaitez bénéficier des avantages d’une telle formation, dispensée dans la langue de Goethe, les informations ci-dessous seront pour vous sources de conseils essentiels pour organiser votre prochain voyage.

Signataire du processus de Bologne (qui, dès 1998, rapproche les systèmes d’études supérieures européens, ayant abouti à la constitution d’un espace européen dudit enseignement de 47 pays depuis 2010), l’Allemagne fonctionne selon le système de crédits européens ECTS. Il s’agit là d’une méthode qui permet d’attribuer des crédits à toutes les composantes d’un programme d’études, basé sur les paramètres que sont la charge de travail à réaliser par l’étudiant durant un certain nombre d’heures de cours afin d’atteindre les objectifs initialement fixés en termes de savoirs et de compétences.

Vous aurez donc la possibilité de poursuivre là-bas vos études après avoir prouvé l’équivalence de votre diplôme et réussi le test d’aptitude en langue allemande (à noter : certains établissements allemands dispensent des cours en anglais).

Le système universitaire allemand

Ici, deux types d’établissements sont à distinguer : les universités d’une part et les Fachhochschulen (abrégées en FH) d’autre part considérées comme les universités de sciences appliquées.

Les universités

De nombreuses universités et écoles proposent de délivrer leurs diplômes (Bachelor, Master, Doctorat) dans le cadre du processus de Bologne précédemment évoqué et ce dans un très grand nombre de matières différentes. A côté de ceux-là, bien sûr, demeurent les anciens diplômes (Vordiplom, Diplom, Magister) qui sanctionnent diverses années d’études dans certaines disciplines. Ainsi, le Magister, par exemple, est-il délivré après avoir étudié l’ingénierie, le management ou le commerce ; le Magister artium, quant à lui, étant spécifique aux sciences humaines, sociales et au monde des arts.

Par ailleurs, existent des examens d’Etat, Staatsexamen, concernant exclusivement les études de pharmacie, médecine et droit.

Les universités techniques

Initialement, seules les matières techniques y étaient enseignées. Aujourd’hui, leurs offres de formation se sont étoffées traitant désormais pour certaines de l’enseignement des lettres par exemple. A ce jour, l’Allemagne compte 9 de ces universités.

Les Fachhochschulen (FHs)

Leur nombre s’élève à près de 200 actuellement et ne cesse de grandir du fait de leur succès jamais démenti. Les formations proposées ici sont davantage tournées vers la pratique professionnelle que vers la théorie. Et, afin de mieux traiter les sujets proposés, les effectifs sont restreints apprenant durant une période plus brève mais plus dense en savoirs à maîtriser.

Les diplômes délivrés là sont les Bachelor et Master concernant une quinzaine de spécialités.

Important : si vous avez choisi de poursuivre votre cursus dans l’une des nombreuses Fachhochschulen, vous avez la possibilité, si vous le souhaitez par la suite, de rejoindre les universités après avoir subi divers tests et que votre dossier aura été étudié.

Les « college of arts, film and music »

Y sont enseignés les arts du cinéma, de la danse, du design et d’autres encore, ces « Colleges » délivrent des diplômes de bac+3 au doctorat. Toutefois, pour y être admis, vous devrez réussir le concours d’entrée pour la majorité d’entre eux.

S’inscrire

Votre inscription dans un « College of Arts, Film and Music » est conditionnée à votre niveau d’allemand dont vous donnerez la preuve en fournissant l’attestation de réussite au TestDaF ou au DSH.

  • Le TestDaF (Test Deutsch als Fremdsprache) peut être passé dans votre pays avant votre arrivée sur le territoire allemand où il est reconnu par tous les établissements, justifiant ainsi de votre aptitude à poursuivre vos études ici.

Pour le passer, rien de plus simple ! Plusieurs centres agrées de par le monde le permettent, organisant des sessions suivant un agenda défini.

  • Le DSH (Deutsche Sprachprüfung für den Hochschulzugang) vous sera proposé par l’université où vous serez inscrits si toutefois elle devait constater que vous ne pouvez attester du TestDaF.

En Allemagne, les études se déroulent sur plusieurs semestres voilà pourquoi vous pouvez vous inscrire en cours d’année civile. Toutefois les délais d’acceptation de votre dossier sont assez longs (il n’est pas rare que vous inscrivant à la mi-juillet, vous intégriez l’université de votre choix ou le Hochschule qui a retenu votre attention à la mi-octobre pour le semestre d’hiver), il est donc judicieux de le constituer largement en amont.

Dès lors que votre niveau d’allemand est suffisant, sachez que plusieurs universités ont choisi de centraliser les inscriptions de leurs nombreux étudiants étrangers via le site uni-assist sur lequel vous trouverez la liste des pièces à fournir. Ainsi renseignées, les universités auront la preuve de vos formations et diplômes passés, vous autorisant, ou non, à intégrer leurs enseignements.

Enfin, concernant les frais d’inscription, ceux-ci sont peu élevés en Allemagne. N’oubliez pas qu’il y a peu encore, les universités germaniques étaient gratuites. Ce sont les Länder qui fixent librement le montant des frais dont doivent s’acquitter les étudiants pour étudier dans leurs établissements. Voilà donc l’explication des différences de tarifs relevées à travers l’Allemagne.

Obtenir un visa pour étudier en Allemagne

Si vous êtes originaires d’un pays ne faisant pas partie de l’Union européenne vous devrez faire une demande de visa auprès de l’ambassade d’Allemagne la plus proche. Les délais d’attente étant assez longs, il convient de vous y prendre suffisamment en amont. Par ailleurs, les diplômes dont vous êtes titulaires devront impérativement être traduits, en français ou en allemand.

Deux types de visa existent variant en fonction de la durée de séjour choisie :

  • Le visa Schengen (- de 90 jours)
  • Le visa national (+ de 90 jours)

Lors de votre rendez-vous à l’Ambassade d’Allemagne, vous devrez vous munir de votre attestation d’inscription dans une école de langue ou une université allemande, de vos diplômes traduits, d’une attestation de réussite au test de langue (TestDaF ou DSH) et, enfin, d’une attestation prouvant votre capacité à financer vos études sur place.

Un job pour financer votre séjour

La réglementation allemande est assez rigoureuse en matière de travail étudiant. Néanmoins, deux options sont possibles :

  • 120 jours de travail/an à 8h00 quotidiennes
  • 240 jours de travail/an à 4h00 quotidiennes

Ce « job » peut ainsi constituer une source de financement de vos études à l’étranger. Par ailleurs, les conseillers du TISC sont là pour vous orienter vers les bourses d’études répertoriées et pour faciliter la recherche de votre logement.

Ilts

International English Language Testing System
Votre chemin pour démarrer votre parcours éducatif et professionnel

Avec plus de 2,7 millions de candidats par an, l’IELTS (International English Language Testing System) est le test d’anglais le plus prisé au monde.

Passer l’IELTS vous ouvre de nombreuses portes – l’IELTS vous aidera à faire des études, à travailler ou à vivre dans le monde entier.

 Réserver votre test 

  

Études à l'étranger
Un séjour d'études à l'étranger ne s'improvise pas !

Etudier a l'étranger

Pour vivre l’aventure jusqu’au bout, optez pour TISC qui vous aidera à franchir le pas en toute sécurité.

Trouver une école